DATE DE SORTIE : 28/02/2008
ARTISTE : Nicolas Folmer & Michel Legrand
LABEL : Cristal Records
PRODUCTEUR ARTISTIQUE : Creation Jazz
NICOLAS FOLMER PLAYS MICHEL LEGRAND

Après « I comme Icare » (Django d’Or nouveau talent) et « Fluide », Nicolas Folmer, considéré comme l’un des meilleurs trompettistes de sa génération, signe son troisième album en leader et rend un vibrant hommage à Michel Legrand en revisitant son répertoire qui fait aujourd’hui véritablement partie du patrimoine culturel français.

Nicolas Folmer, orchestrateur lui-même (il est notamment le co-leader du Paris Jazz Big Band) et inconditionnel des talents d’écriture et d’interprète de Michel Legrand lui a proposé ce projet qui a eu son assentiment.

Michel legrand s’est également investi sur ce projet en jouant au piano et en chantant sur 2 des titres de l’album ainsi qu’en accompagnant Nicolas Folmer et son groupe en concert.

 

PRESSE:

…”la maîtrise, voilà sans doute ce qui caractérise le mieux le jeu de Nicolas Folmer”….”Peu de trompettistes maîtrisent comme lui le jeu dans les nuances douces sur toute la tessiture. De ce point de vue, son récent album en quartette, “Nicolas Folmer plays Michel Legrand” est une très belle réussite”…
Extrait du “portrait” de Nicolas Folmer par Martin Guerpin – Jazz Magazine – juin 2008

3 étoiles JAZZMAN
…”ses qualités instrumentales, sa connaissance en profondeur des thèmes de celui qu’il dit admirer depuis longtemps, la subtilité de certaines de ses inflexions et l’ampleur de sa sonorité, l’implication de ses partenaires (quel bonheur de retrouver enfin Benjamin Henocq, l’un des meilleurs batteurs français), la volonté affirmée de se démarquer, comme sur un décapant Watch What Happens, des versions princeps ou des grandes réinterprétations (Miles Davis notamment), tout cela est à mettre à son actif.”
Extrait de la chronique de Stéphane Carini – Jazzman – avril 2008

“Putain de trompettiste! Une telle délicatesse de l’attaque, une telle tenue du son, une telle souplesse de vibrato, un tel contrôle de la tessiture, une articulation si incisive… La critique baisse les armes. Ca pourrait être totalement creux. Mais dans la ballade comme dans les up-tempos, il y a beaucoup de ce qui nous émeut chez Miles.”…”Les quatre hommes évitent les écueils de ce répertoire parfois agaçant par ses redondances pour tirer le meilleur parti de merveilleux potentiel.”….
Extrait de la chronique de Franck Bergerot – Jazzmag – mars 2008

 

LINE UP:

Nicolas Folmer – Trompette, arrangements
Thierry Eliez – Piano
Jérôme Regard – Contrebasse (sauf titres 7, 11)
Mauro Gargano – Contrebasse (7, 11)
Benjamin Henocq – Batterie
Michel Legrand – Piano, Chant (7, 11)

 

Leave a Reply

2014 JamSession © All rights reserved.